Mettez en service le son de la vidéo pour avoir la musique de fabien reynaud et Elie ô

Bienvenue

Ce qui caractérise l’équipe, c’est sa diversité, gage d’une vision large et de compétences multiples, mais avant tout c’est un engagement sans faille et une volonté de faire sa part devant ce merveilleux défi qui nous fait face.

La volonté d’aider, d’accompagner, de proposer, de rassembler centrée sur des valeurs humaines guidées par le coeur, en lien avec le vivant de la planète.
Grandir ensemble, sans prosélytisme et avec beaucoup d’humilité, voilà ce qui nous caractérise.

CLC team
L'équipe de base lors de la création, sans oublier le soutien de celles et ceux qui n'étaient pas là
Une vision globale intégrative
ce qui nous guide
1.

nous avons besoin de grandir

En tant qu’humain, quelque soit notre position sociale : entrepreneur, citoyen, enseignant, enfants, ados, etc, nous sommes tous partie prenante de ce changement.

Nous pouvons vous accompagner dans cette transition, individus et entreprises.

2.

Notre but est aussi d’aider les enfants, les jeunes à atteindre leur plein potentiel, et devenir eux-mêmes, en lien avec notre terre.

2.

Se changer d'abord avant de vouloir changer le monde

Nous pouvons grandir ensemble et remplacer la voie de la peur par celle de l’amour, remplacer une vision de séparation par une vision d’inclusion.
Voilà notre mission pour retrouver le sens du mot humanité et notre lien à tout le vivant de la planète.

Ils l'ont dit...

« Si nous continuons à oeuvrer selon le dualisme cartésien: esprit contre matière, nous continuerons à percevoir le monde sous la forme d’autres dualismes encore: Dieu contre l’homme, élite contre peuple, race élue contre les autres, nation contre nation et pour finir homme contre son environnement.

Il est douteux qu’une espèce puisse survivre qui possède à la fois une technologie avancée et cette étrange façon de concevoir le monde ».

Gregory BATESON

Scientifique, anthropologue

« Heureusement, certains sont nés avec un système immunitaire spirituel qui, tôt ou tard, rejettent la vision illusoire de ce monde qui leur a été greffé depuis la naissance jusqu’au conditionnement social. Ils commencent à sentir que quelque chose est mal et apparaît alors la recherche de réponses. La connaissance intérieure et les expériences intérieures anormales leur montrent un côté de la réalité que les autres ignorent et commence ainsi leur voyage vers l’éveil. Chaque étape du voyage est faite en suivant le coeur au lieu de suivre la foule et choisissant la connaissance et non pas les voiles de l’ignorance ».

Henri BERGSON

Philosophe

« Nous ne pouvons pas construire un monde meilleur sans améliorer les individus.
Dans ce but, chacun de nous doit travailler à son propre perfectionnement, tout en acceptant dans la vie générale de l’Humanité sa part de responsabilités ».

Marie CURIE

Scientifique, physicienne

« Le désarroi dans lequel nous nous trouvons est en fait une aubaine : il témoigne de notre sensibilité. Ceux qui traversent la vie sans le moindre sentiment de détresse sont inconscients. La détresse induite par notre prise de conscience recèle un immense potentiel de transformation, un trésor d’énergie dans lequel nous pouvons puiser à pleines mains et que nous pouvons utiliser pour construire quelque chose de meilleur, ce que l’indifférence ne permet pas ».

Jigmé Khyentse Rimpoche

Maître spirituel boudhiste

« Ce qui est bouleversant, c’est que, quand tout est détruit, il n y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout.
Je vous le jure. Quand il n’y a plus rien, il n’y a que l’Amour. Il n’y a plus que l’Amour. Tous les barrages craquent. C’est la noyade, l’immersion. L’amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création…
Je croyais jusqu’alors que l’amour était reliance, qu’il nous reliait les uns aux autres. Mais cela va beaucoup plus loin ! Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. C’est cela le plus grand vertige… de l’autre côté du pire t’attend l’Amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui, c’est la bonne nouvelle que je vous apporte. »

Christianne SINGER

Ecrivaine, romancière

« Le public commet l’erreur fondamentale de croire qu’il existe des réponses déterminées, des “solutions” ou des conceptions qu’il suffirait d’exprimer pour répandre la clarté nécessaire. Mais la plus belle vérité ne sert à rien , comme l’histoire l’a mille fois montré –, tant qu’elle n’est pas devenue l’ expérience première, profonde de l’individu. Toute réponse univoque, celle que l’on dit “claire”, reste cependant toujours fixée dans la tête, et il est extrêmement rare qu’elle pénètre jusqu’au cœur. Ce dont nous avons be­soin, ce n’est pas de “savoir” la vérité, mais de l’apprendre. Non pas d’avoir une conception intellectuelle, mais de trouver le chemin qui conduit à l’expérience intérieure irrationnelle et peut-être inexprimable en mots. Voilà le grand problème. Rien n’est plus stérile que parler à propos de comment les choses doivent ou devraient être et rien n’est plus important que de trouver le chemin vers ces buts éloignés. »

Carl G. JUNG

Médecin psychiatre
Retour haut de page